Benghabrit à propos des matières : «Les coefficients ne changeront pas»

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Note -  Les coefficients des matières n'ont subi aucun changement, selon la ministre de l'Education nationale.


Evoquant ce point en marge de la conférence sur le plan national de formation dans le domaine de l'éducation, Mme Benghabrit a précisé que la correspondance adressée aux directions de l'éducation ayant créé une polémique a été retirée, pour être remplacée par une autre qui souligne que les coefficients «n'ont subi aucun changement».
Il est important de rappeler que les épreuves au baccalauréat ont des coefficients différents selon l’importance des matières. La ministre de l’Education nationale avait annoncé en 2016 que l’autre aspect de la refonte du baccalauréat sera concrétisé par le changement dans les coefficients. Ainsi, selon son progamme, l’importance des matières essentielles sera confortée et celle des matières secondaires réduite. En plus de ces aspects, la ministre de l’Education a annoncé vouloir donner une plus grande importance aux mathématiques. Par ailleurs, et en réponse à une question sur les mesures prises face aux perturbations enregistrées au niveau des écoles, suite aux mauvaises conditions météorologiques, la ministre a assuré que la direction de l'éducation de toute région affectée par les chutes de neige, «a toute latitude de prendre les mesures qu'elle juge adéquates pour assurer la scolarité des élèves». A cet effet, Mme Benghabrit propose, entre autres solutions, «l'insertion d'heures supplémentaires pour rattraper les cours». Selon elle, l'établissement a le droit de retarder ou d'avancer le calendrier des examens, précisant que les dates fixées pour les examens des cycles moyen (à partir du 3 décembre) et primaire (à partir du 10 décembre) sont un agenda de «référence», qui coïncide avec l'approche des vacances d'hiver. Revenant à l’ordre du jour et pour assurer la qualité et l’optimisation de l’enseignement scolaire, le département de Benghabrit a établi tout un programme de formation pouvant mettre à niveau toutes les catégories de fonctionnaires du secteur, notamment les inspecteurs et les enseignants. 53 thèmes de formation ont été choisis. Le premier porte sur le traitement pédagogique à travers l'utilisation des TIC pour accorder des sessions de formation sur le web via la plateforme numérique de formation à distance. La formation les aidera à acquérir des compétences professionnelles qui leur permettront de s'adapter aux nouvelles exigences de leur profession et de se recycler tout au long de leur parcours professionnel.
R. N.