Agriculture : Biskra, carrefour de l’exportation

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Dynamique -  La wilaya de Biskra est devenue «une référence en matière de production agricole, dont la valeur annuelle atteint 240 milliards de dinars».


«Les efforts des agriculteurs et des opérateurs économiques en ce domaine ont permis de réaliser une production d’une valeur de 30 milliards euros à l’échelle nationale», a affirmé le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, en marge de l’ouverture, à l’Ecole régionale des sports olympiques, du Salon international des dattes, qu’il a présidée en compagnie du ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi.
«L’Etat algérien œuvre à accompagner l’agriculteur durant les différentes phases depuis la mise en terre à l’exportation, en passant par l’irrigation, le conditionnement et la transformation», a déclaré M. Bouazgui. La croissance du volume des produits agricoles permettra, à court et moyen termes, d’exporter nombre de produits, a précisé le ministre qui a souligné que les exportations de dattes atteignent actuellement 300 000 quintaux, d’une valeur de 40 millions de dollars par an, et ce volume peut être décuplé si l’Algérie parvient à exporter la moitié de sa production, estimée entre 10 millions et 11 millions de quintaux par an, a-t-il relevé. Des efforts, a ajouté le ministre, sont déployés pour «développer l’agriculture et la transformer en source de devises alternative» aux ressources hydrocarbures. Selon le premier responsable du secteur agricole du pays, les programmes de développement agricole menés depuis 2000 et le professionnalisme acquis par les agriculteurs ont permis de relever le niveau du produit agricole «en quantité et qualité», le rendant capable de concurrencer le produit européen. «L’Algérie, qui importait beaucoup de produits agricoles, dont la pomme de terre, la tomate et le piment, exporte aujourd’hui ces mêmes produits, ce qui traduit les pas importants accomplis par le secteur national de l’agriculture», a indiqué M. Bouazghi, qui a présidé en compagnie du ministre des Travaux Publics et du Transport, Abdelghani Zaâlane, le départ de la première cargaison de dattes et légumes à la station d’embarquement de l’aéroport international Mohamed Khider. Cette première opération d’exportation à partir de l’aéroport de Biskra sera suivie par d’autres, avec une moyenne de deux opérations par semaine, a indiqué le ministre de l’Agriculture, assurant les moyens nécessaires seront mis en place pour renforcer le positionnement de la production nationale sur le marché mondial.


Une station de fret pour promouvoir l’exportation...

l La station de fret de l’aéroport international Mohamed Kheider de Biskra, à partir de laquelle le premier contingent de produits agricoles a été exporté vers l’Europe, constitue un «acquis pour la promotion de l’exportation hors hydrocarbures». Cette réalisation a été réussie grâce aux efforts colossaux consentis avec les producteurs et le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche fera de Biskra «un pôle agricole» et permet ainsi «l’exportation des produits agricoles conformément aux normes requises». Cette mesure tant attendue par les agriculteurs contribuera également à «l’allègement des charges et la réduction des coûts de l’exportation», a souligné le ministre, précisant que cela constitue «un début», en attendant la réception «prochainement» d’une station similaire dans la wilaya d’El-Oued.