Algérie /France : Macron, le 6 décembre à Alger

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Visite - Le président français Emmanuel Macron a indiqué ce mardi qu'il se rendrait en Algérie le 6 décembre, son premier déplacement dans notre pays depuis son élection en mai dernier.


M. Macron a fait cette annonce de manière impromptue à l'occasion d'un déplacement à Tourcoing (nord de la France), en répondant à l'interpellation d'un habitant lors d'un bain de foule. En mai , le président algérien Abdelaziz Bouteflika avait félicité M. Macron pour son «élection bien méritée», affirmant que le peuple français avait «distingué un ami de l'Algérie».
Dans sa réponse au message que lui avait adressé également le président Bouteflika à l’occasion de la fête du 14 Juillet, le président Macron avait relevé que «beaucoup de travail a déjà été effectué, et les prochains mois seront marqués par une série de rendez-vous majeurs qui permettront de préparer le projet de grande visite officielle que je serais très heureux et honoré d’effectuer en Algérie, au moment qui vous conviendra». L’Algérie et la France ont signé dimanche dernier à Alger trois (3) accords de partenariat et de coopération économiques à l’issue des travaux de la quatrième session du Comité économique mixte algéro-français (COMEFA). Signés en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, du ministre de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi, et du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, du côté algérien, et du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, ces accords concernent les secteurs de l’Industrie automobile, de l’agroalimentaire et de l’électricité. Il s'agit de la signature d'un pacte d’actionnaires entre le groupe PMO Constantine, le Groupe Condor, la société Palpa Pro et PSA Peugeot pour la production des véhicules en Algérie. En outre, un protocole d’accord pour la mise en place d’un consortium à l’exportation des fruits et légumes du pays ainsi que d'un partenariat dans le domaine des produits agricoles Bio, et ce, entre les sociétés Agrolog et Agromed. Les deux parties ont également signé un pacte d’actionnaires entre le groupe public Elec El- Djazair et le groupe Schneider dans le domaine de la fabrication des équipements électriques de basse, moyenne et haute tension. Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a qualifié de «satisfaisants» les résultats ayant sanctionné les travaux de la 4ème session du Comité mixte économique algéro-français (COMEFA), estimant que cette réunion a permis de procéder à une «évaluation exhaustive» des différents domaines de coopération entre les deux pays. «Cette session du COMEFA est satisfaisante à plus d’un titre. Elle a donné lieu à des discussions intéressantes et des orientations claires pour approfondir davantage le partenariat économique entre les deux pays», a-t-il conclu.
R. N.