Algérie-Russie :Ils touchent plusieurs secteurs : Cinq accords de coopération signés à Alger

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Résultats -  La visite de deux jours effectuée par le Premier ministre russe, Dimitry Medvedev, a été couronnée par la signature de plusieurs accords de partenariat visant à renforcer davantage la coopération bilatérale qualifiée par les deux parties de «prometteuse».


A l'occasion de cette visite, qui intervient après la tenue en septembre dernier de la 8ème commission mixte pour la coopération, cinq accords de partenariat et de coopération dans les secteurs de la justice, de la santé, des hydrocarbures, de la formation professionnelle et de l'énergie nucléaire civile, ainsi qu'un mémorandum d'entente dans le domaine des industries pharmaceutiques ont été signés lors d'une cérémonie présidée par les Premiers ministres algérien et russe, respectivement Ahmed Ouyahia et Dimitry Medvedev. M Ouyahia a affirmé que la visite de Medvedev est «importante» et ouvrira des «perspectives prometteuses» dans les relations bilatérales entre les deux pays. Le Premier ministre a annoncé que des hommes d'affaires algériens se rendront prochainement en Russie pour poursuivre avec des entreprises russes les entretiens sur les opportunités de coopération et de partenariat. Evoquant le secteur de l’énergie, les deux chefs du gouvernement ont fait part de leur détermination à poursuivre les efforts en faveur du rééquilibrage du marché pétrolier, notamment par la mise en œuvre de l'accord de Vienne relatif à la réduction de la production. M. Ouyahia a affirmé, pour sa part , que le «dialogue se poursuit sur l'accord de Vienne en vue de garantir le respect de sa mise en œuvre». Il a souhaité que l'application de l'accord se poursuive en vue d'une augmentation des cours du pétrole. «Les positions algérienne et russe sont totalement convergentes sur la baisse de la production conformément à ce qui a été convenu à Vienne», a précisé, de son côté, M. Medvedev. Il a ajouté que son pays «souhaite poursuivre ces efforts et continuer à discuter de la question avec tous les pays concernés». «Il importe au plus haut point de suivre la mise en œuvre de cet accord par tous les partenaires», a estimé le Premier ministre russe, saluant par là même le respect par l'Algérie des niveaux de production fixés dans cet accord qui, a-t-il dit, «aidera à stabiliser les marchés pétroliers et les prix à des niveaux raisonnables, permettant d'accroître les recettes et de créer ainsi de nouvelles opportunités de croissance». Ces efforts, a-t-il dit, ont permis de lancer l'initiative de Vienne qui a été sanctionnée par la signature, en décembre 2016, d'un accord de réduction de la production par les pays de OPEP et onze (11) pays producteurs non membres de l'OPEP. M. Medvedev a, à cet égard, réaffirmé la détermination de la Russie à respecter ses engagements en la matière.