Forêts/52 000 hectares consumés : Les feux ont fait des ravages

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Bilan - 2 343 foyers d’incendie ont ravagé 51 908 hectares à travers le territoire national tout au long de cet été.


C’est ce que révèle le bilan des services de la Direction générale Protection civile (DGPC). Des chiffres qui reflètent une nette augmentation des incendies par rapport aux années précédentes, a souligné le sous-directeur des statistiques et de l’information auprès de la DGPC, le colonel Farouk Achour, notant que cela a été favorisé par les conditions climatiques constatées durant la saison d’été 2017. Ce même bilan a relevé que ces incendies ont touché 27 821 ha de milieux forestiers, 9 984 ha de maquis, 1 588 ha de récoltes, 14 103 ha de broussailles. Les feux ont détruit également 4 285 palmiers, 176 969 arbres fruitiers et 213 801 bottes de foin, a-t-on ajouté. L’amélioration des dispositifs de prévention et de lutte contre les incendies cette année, notamment les dispositifs de proximité près des forêts ont aidé à empêcher la propagation des feux lors de plusieurs opérations d’extinction des flammes d’importants incendies enregistrés cet été, a soutenu le colonel Achour.
Dans la nuit du samedi à dimanche, trois foyers d’incendie se sont déclarés au niveau de la forêt de Gueddara dans la commune d’El-Ancor (Aïn Turk-Oran), favorisés par de fortes rafales de vents (90 km/h). L’opération d’extinction mobilisant d’importants moyens humains et matériels et dirigée par le directeur de wilaya de la Protection civile d’Oran, le colonel Mohamed Ferroukhi, a permis de sauver près de 23 000 ha de couvert végétal de la forêt en question.
Les flammes ont, toutefois, ravagé 30 ha, selon le même responsable. Ces dernières 24 heures, la wilaya de Guelma, a enregistrée pas moins de 20 hectares de couvert forestier, dont 120 arbres fruitiers, qui ont été ravagés par quatre incendies distincts, a-t-on appris hier dimanche auprès de la Protection civile. Dix hectares de chêne-liège et de broussailles ont été brûlés dans un incendie qui s'est déclaré samedi à la mechta de Beni Ahmed (commune de Bouhamdane), a expliqué la même source, précisant que l’opération de l’extinction des feux, à laquelle ont pris part plusieurs unités de la Protection civile, a duré plus de huit heures.
Durant la même journée, huit hectares de broussailles et de maquis ont été décimés dans un deuxième incendie enregistré au village de Hammam Ouled Ali (commune d’Héliopolis), a-t-on ajouté, soulignant que les éléments de la Protection civile ont mis à l’abri une vaste zone forestière après sept heures de lutte pour éteindre cet incendie.
Deux hectares de broussailles et de maquis ainsi que 120 oliviers ont été dévastés dans un troisième incendie qui s’est déclaré dans une zone forestière à la mechta d’El-Kheloua (commune de Oued Cheham), a fait savoir la même source.
Un autre incendie a été signalé dans la forêt de Beni Saleh (commune de Medjaz Sfa) samedi, a-t-on noté, soulignant que les services compétents font actuellement le bilan des dégâts enregistrés.
Lyès S.