Russie : un parc très coûteux pour Moscou, symbole de sa rénovation

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
Grotte de glace, toundra miniature et micro-climat sous une coupole en verre... Moscou ouvre au public ce lundi un nouveau parc à deux pas du Kremlin, symbole de la reconstruction au coût gigantesque menée ces dernières années par les autorités de la capitale russe. Le parc Zariadié vient combler un vaste espace mitoyen de la place Rouge sur le quai de la Moscova , laissé vacant depuis la démolition en 2006 du légendaire hôtel Rossia, un massif bloc de béton comprenant plus de 3 000 chambres datant des années 1960 qui a accueilli de nombreuses délégations officielles à l'époque soviétique. Etant donné son emplacement enviable, le terrain de plus de dix hectares, évalué à plus d'un milliard d'euros, a fait l'objet d'une lutte acharnée entre les investisseurs et la mairie. Finalement, l'idée d'y construire un parc s'est imposée : «Rien d'autre ne fonctionnait», a expliqué le directeur du département de la Culture de la ville de Moscou, Alexandre Kibovski, lors d'une visite pour la presse samedi. Au départ, «personne n'avait le courage de proposer que cela pourrait devenir un parc» vu son prix, a-t-il raconté. «Je ne connais aucune métropole où la valeur commerciale aurait été ignorée et où le territoire aurait été converti en espace public.» Le parc propose plusieurs zones botaniques, l'une reproduisant une toundra ainsi qu'une grotte de glace avec labyrinthe et une colline entière sous un dôme de glace.