Pérou : l'ex-président Humala et son épouse en prison pour corruption

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     
L'ancien président péruvien Ollanta Humala et son épouse Nadine Heredia, placés par la justice en détention préventive pour 18 mois sur des accusations de corruption, ont été transférés hier dans leurs prisons respectives. M. Humala et son épouse s'étaient livrés spontanément à la justice jeudi aussitôt après la décision d'un tribunal de Lima d'ordonner leur détention préventive. Après avoir passé la nuit dans une cellule de détention du tribunal, ils ont été transférés hier vers deux établissements pénitentiaires différents. Ironie du sort, M. Humala se trouvera dans la même prison qu'un autre ancien président péruvien, Alberto Fujimori, contre lequel il s'était rebellé sans succès en 2000 alors qu'il était militaire et accusait M. Fujimori de gestion autocratique. M. Humala a été transféré par hélicoptère vers son lieu de détention, une base militaire des forces spéciales dans la périphérie de Caracas. Il y sera détenu séparément de M. Fujimori, qui purge depuis 2007 une peine de 25 ans pour corruption et crimes contre l'humanité. Nadine Heredia, elle, a été conduite dans un fourgon pénitentiaire à la prison pour femmes de Chorrilos, un quartier de Lima. Leur incarcération témoigne du triste état de la scène politique péruvienne : en 25 ans, quatre des cinq derniers présidents ont été touchés par des scandales de corruption.