Repères

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

Alger : journée sans voiture demain l Une journée sans voiture suivie d’un programme  d’animation spécial enfants sera organisée vendredi de 7h00 à 19h00 à Alger  centre, a indiqué mercredi dernier un communiqué de l’office de promotion  culturelle et artistique de la commune d’Alger centre.

Organisée par la commune d’Alger centre en partenariat avec l’agence  privée Well Com, cette journée sans voiture entre dans le cadre des  activités artistiques de cette même commune, a précisé la même source.  Un méga petit déjeuner sera organisé, à cette occasion à la place Audin et  à l’Esplanade de la grande Poste et sera suivi par un programme dÆanimation  spécial enfants (Kermesse, animation clown, jeux gonflables, ateliers de  peintures et jeux éducatifs), a ajouté la même source. Organisée chaque année par la commune d'Alger centre, cette manifestation  aspire à éveiller les consciences sur les conséquences de la pollution  chimique et sonore causée par le trafic routier en milieu urbain sur la  santé de l`homme et l`environnement, selon la même source.

Recrutement d’enseignants : les inscriptions jusqu’au 25 mai  l Lancées il y a 15 jours, les inscriptions au concours de recrutements d'enseignants vont se  poursuivre jusqu’au 25 mai courant. Les candidats pourront déposer leurs candidatures via le site internet de l’office national des examens et concours (ONEC). Les départs en retraite d’enseignants sont parmi les raisons qui ont amené le ministère de l’Education nationale à organiser un nouveau concours de recrutement de 10 009 enseignants.Outre les vides laissés par les départs à la retraite, le directeur des études au ministère indique que le concours va permettre de combler plus de 10 000 différents postes d’enseignants dans les cycles primaire et secondaire.Il précise qu’en ce qui concerne les autres postes, le ministère recrutera 488 intendants, 667  intendants adjoints, 2.783 superviseurs d'éducation, 245 conseillers d’orientation et de guidance scolaire et professionnelle et 435 postes des laborantins. 

UFC : 74 000 candidats concernés par le concours l Quelque 74 701 candidats passeront les 19 et 20  mai 2017 au niveau national le concours d'entrée à l'Université de  Formation Continue (UFC), a indiqué mercredi un communiqué du ministère de  l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.  Les épreuves concernent les filières scientifiques et littéraires ainsi  que la filière Gestion et économie, a indiqué le sous directeur de  l'information et de la communication à l'UFC, M. Abelaali Boukhalfa.  Pour ce qui est des moyens matériels et humains mobilisé pour la réussite  de ce concours dont le coup d`envoi officiel sera donné à partir de la  wilaya de Djelfa, M. Boukhalfa a précisé que 53 centres et 11 annexes sont  prêts à accueillir les candidats outre la mobilisation de près de 8.000  encadreurs.  Par ailleurs, 701 candidats issus des établissements pénitentiaires et de  rééducation passeront ce concours dans 47 centres qui leur sont dédiés.  L'annonce des résultats est prévue pour fin juin 2017, a déclaré le même  responsable.

France/Algérie : «passer à l’étape supérieure»  l Les relations de coopération entre la France et  l’Algérie doivent passer à l’étape supérieure, a affirmé mhier soir à  Paris l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, estimant que  les deux pays connaîtront une période passionnante . Nous constatons qu’entre la France et l’Algérie se développent des  discours généraux, voire creux. Il faut maintenant passer à une étape  supérieure, à une période de projets concrets, a dit l’ambassadeur  français, qui rejoindra dans un mois le poste en Algérie qu’il a déjà  occupé, soulignant qu’avec le nouveau président français, Emmanuel Macron,  et son Premier ministre, Edouard Philippe,  nous allons vivre une période  passionnante et exceptionnelle . S’exprimant dans le cadre d’une rencontre intitulée "La relation  France-Algérie : hier, aujourd’hui, demain", et organisée à Paris par des  associations franco-algériennes, l’ambassadeur a insisté sur le fait qu’il  faudra, entre les deux pays, faire avancer des projets concrets et précis,  après les avoir identifiés et définis, suggérant de construire ce  partenariat dans un cadre plus large qui engloberait les trois pays du  Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc) avec les trois autres pays du Nord  (France, Italie et Espagne).