Habitat : Ces chantiers rattrapés par la crise

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

04La livraison des projets de logements de différentes formules pourrait être retardée faute de financement par le ministère des Finances et le Crédit populaire d'Algérie (CPA) concernant, notamment, les travaux d'aménagement et de voiries. Elles sont pas moins de 185 000 unités dont le taux des travaux dépasse 60 % qui sont concernées par cette situation. Un calendrier de distribution des logements de type location-vente a été, néanmoins,  arrêté pour la livraison de 5 757 unités avant la fin de ce mois de mai dans six wilayas et 21 400 autres en juin dans neuf autres wilayas.

Ce bilan, présenté lors de la réunion consacrée à l'évaluation des projets du secteur, révèle que le problème de financement des travaux d'aménagement extérieur et de voirie constituait "une entrave à la  livraison des projets de logements dans les délais définis", a indiqué hier mardi le ministère de l’Habitat dans un communiqué.
Dans ce cadre, le ministère précise qu'au delà des 164.812 logements prêts  à être distribués, il existe actuellement 185.000 unités dont le taux des travaux dépasse 60 %, mais qui pâtissent également du manque de financement par le ministère des Finances et le Crédit populaire d'Algérie (CPA)  concernant les travaux d'aménagement et de voiries. En charge du financement de l’AADL et du LPP, le CPA aurait « cessé de le faire depuis 5 mois prétextant des problèmes de liquidité », selon le TSA. Les créances impayées  sont estimées à 130 milliards de dinars (1,2 milliard de dollars). Rattrapé par la double crise économique et financière induite par la chute des cours du pétrole, les programmes de construction de logements lancés à tour de bras par le gouvernement avancent depuis quelques mois au ralenti contrairement à ce qu’il a laissé entendre il y a quelques jours, Abdelmadjid Tebboune. Le ministre de l’habitat avait indiqué que ni l’AADL ni le LPP ne seront abandonnés malgré la crise économique qui souffle sur le pays et promet que tous les projets seront menés à terme.  «La crise du logement doit être réglée. Nous devons construire des logements. Sans résorption de la crise du logement, la société reste déséquilibrée. Ce déséquilibre va déteindre sur la démarche économique, sociale et sur la stabilité du pays », promet-il.
Pour honorer cet engagement, le département de Tebboune a mis l'accent lors de  la réunion d'évaluation sur "l'impératif d'accélérer le dossier dans les  plus brefs délais conformément aux engagements de l'Agence vis-à-vis des souscripteurs au programme de location-vente des logements de 2001 et 2002 "AADL1". Un calendrier de distribution des logements de type location-vente a été  ainsi arrêté, comportant la distribution de 5.757 unités avant la fin de ce mois de mai dans six wilayas et 21.400 autres en juin prochain dans neuf  wilayas. Les logements devant être distribués en mai se situent au niveau des  wilayas de Mostaganem (444), Sidi Belabbes (732 unités), Ain Temouchent (224 unités), Khenchla (657 unités), Skikda (500 unités) et Alger (3200 unités). A noter que l'opération du choix des sites des logements du programme AADL2, par les souscripteurs, se poursuit toujours et les  préparatifs sont en cours pour l’envoi "prochainement" des ordres de versement de la 2ème tranche relative à ce programme. Parallèlement à la sélection des sites, l’AADL s’apprête, selon le Président directeur général de l’AADL à l’envoi des ordres de versement de la 2eme tranche relative au programme 2013 (concernant 40.000 souscripteurs), soit dès le parachèvement de l’opération de sélection.
Assia Boucetta