France - Présidentielle : Juppé ne sera pas candidat 

Partagez cet article
FaceBook  Twitter     

24L'ancien Premier ministre Alain Juppé a  solennellement annoncé  aujourd’hui qu'il ne serait «pas candidat» à la présidentielle, opposant une fin de non-recevoir à ceux qui le voyaient  comme une alternative à François Fillon, empêtré dans une affaire d'emplois  présumés fictifs.

   «Je le confirme une bonne fois pour toutes, je ne serai pas candidat à la  présidence de la République», a déclaré à la presse Alain Juppé, 71 ans,  adversaire malheureux de François Fillon à la primaire de la droite en novembre.  «Pour moi, il est trop tard», a-t-il ajouté, expliquant d'un air grave  qu'il n'était «pas en mesure aujourd'hui de réaliser le nécessaire  rassemblement autour d'un projet fédérateur».    Alain Juppé s'est montré particulièrement sévère à l'égard de François  Fillon, dont il a dénoncé «l'obstination». «Le déclenchement d'investigations de la justice à son encontre et son  système de défense fondé sur la dénonciation d'un prétendu complot et d'une  volonté d'assassinat politique l'ont conduit dans une impasse», a-t-il déploré. François Fillon, 63 ans, s'attend à une probable inculpation dans l'enquête  sur les salaires perçus par son épouse Penelope et deux de leurs enfants pour  des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires.    «Quel gâchis», a regretté le maire de Bordeaux (sud-ouest), rappelant que  François Fillon, qui partait comme le favori de la présidentielle, avait «un  boulevard devant lui».

Air India : un vol autour du monde 100% femmes
l La compagnie aérienne nationale indienne  a revendiqué ce  lundi matin le premier vol ayant fait le tour du globe en ne recourant  qu'à des salariées femmes. Un Boeing 777 d'Air India a voyagé la semaine dernière de Delhi à San Francisco, puis en sens inverse, avec un équipage 100% féminin.

Boumerdès : deux terroristes abattus et deux autres capturés
l Deux terroristes ont été abattus et deux autres capturés vivants, ce matin, à Dellys, dans la wilaya de Boumerdès, annonce le ministère de la Défense nationale. Deux pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et deux pistolets automatiques ont été récupérés à l’issue de l’opération de l’armée.
Grande-Bretagne : 13 attentats terroristes déjoués depuis 2013
Scotland Yard a annoncé aujourd’hui que les  services de sécurité britanniques avaient déjoué treize tentatives d'attentat terroriste depuis juin 2013 au Royaume-Uni. Une large part de ces complots ont été l'œuvre de sympathisants du groupe État islamique, a souligné le chef adjoint de la police. Mais Al-Qaida et des groupuscules d'extrême-droite continuent à représenter une menace significative, a ajouté Rowley, qui supervise les opérations de contre-terrorisme au Royaume-Uni. Les tentatives déjouées vont d'attaques simples au couteau ou à l'aide d'un véhicule jusqu'à des opérations plus complexes impliquant des armes à feu.  La menace continuera à planer pendant un moment encore. Selon une étude publiée ce lundi, le nombre de délits liés au terrorisme islamique ont presque doublé au Royaume-Uni entre 2010 et 2015. 72% des personnes arrêtées dans ce cadre étaient britanniques ou avaient une double nationalité et 11% étaient des femmes, selon Hannah Stuart qui a réalisé ce rapport pour la Henry Jackson Society, un cercle de réflexion conservateur. Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni est fixé depuis août 2014 à grave, le quatrième sur une échelle de 5. A la suite des attentats de novembre 2015 en France, la police avait annoncé le déploiement de 600 policiers armés supplémentaires à Londres, portant leur nombre  à 2 800.

Sénégal : quand le maire de Dakar pleure...
l Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a annoncé,  hier dimanche, qu'il pourrait être interrogé aujourd’hui lundi à propos du «détournement» de plus de 2,7 millions d'euros de fonds publics, et il a clamé son innocence. Sall, qui dirige la capitale du Sénégal depuis 2009, a tenu une conférence de presse pour se défendre après les accusations de la justice à son encontre. Il a fondu en larmes pendant la conférence en expliquant que sa famille avait été choquée par ces accusations. Il a précisé qu'il accepterait de répondre aux questions de la justice. «Je suis prêt à aller à la Crei (Cour de répression de l'enrichissement illicite) avec tous ceux qui m'accusent», a-t-il dit. «Je vais saisir dès la semaine prochaine le juge d'instruction pour escroquerie portant sur des deniers publics, détournement de deniers publics e faux et usage de faux en écriture, à l'encontre de Khalifa Sall et autres», avait déclaré vendredi dernier le procureur. Selon un rapport de l'Inspection générale d'Etat (IGE), des fonds d'un montant de 1,83 milliard de francs CFA (plus de 2,7 millions d'euros) ont été «pris des caisses» de la ville de Dakar «sans justification». «On demande que ce soit justifié» parce que les pièces prouvant l'achat de riz et de mil au bénéfice de populations de Dakar n'ont pas été produites, avait ajouté le procureur. Sall, un ancien ministre, dirige depuis 2009 la ville de Dakar. Il est un des responsables du Parti socialiste (PS) et est perçu comme un probable candidat à la prochaine présidentielle prévue en 2019.

Russie : un député veut faire des bagarres de hooligans un sport
l Un député russe a proposé de transformer les bagarres organisées en marge des matchs de football par les hooligans en sport à part entière, afin de canaliser la violence des supporters avant la tenue du Mondial-2018 dans le pays. «Sachant que nos fans sont des combattants et pas des hooligans, nous pourrions transformer les affrontements entre supporters en sport», a affirmé hier dimanche le député Igor Lebedev, membre du parti d'extrême droite LDPR. «Les supporters anglais arrivent, par exemple, et commencent des bagarres. On leur répond : défi accepté, rendez-vous au stade à telle heure», poursuit le député, assurant qu'une telle initiative permettrait de canaliser  «l'agressivité des supporters». «La Russie serait alors pionnière dans un nouveau type de sport», ajoute Lebedev, affirmant que ce genre de spectacle pourrait attirer autant de spectateurs que les matchs de foot. Des hooligans russes avaient promis en février dernier un «festival de violence» lors du Mondial-2018, qui sera disputé en Russie. «Nous avons pris toutes les mesures de sécurité et actualisé la  législation. Pas un touriste ne devrait avoir peur de venir chez nous à l'été 2018», ont affirmé les autorités russes. Des affrontements entre supporters russes et anglais lors de l'Euro-2016 en France l'été dernier avaient conduit à l'expulsion de plusieurs Russes. Le député avait alors déjà déclaré «ne pas voir de mal avec le fait que des supporters se battent».

France : il avoue le meurtre de 4 membres de sa famille
l Le beau-frère de Pascal Troadec a avoué en garde à vue avoir tué les quatre membres de cette famille disparus depuis plus de deux semaines dans l'ouest de la France, a indiqué ce lundi matin une source de l'enquête. Pascal et Brigitte Troadec, deux quinquagénaires, leur fils Sébastien, 21 ans, et leur fille Charlotte, 18 ans, n'ont donné aucune nouvelle depuis le 16 février dernier. Ils ne se sont pas présentés à leur travail, leurs téléphones  portables se sont tus et des traces de sang ont été retrouvées dans leur maison, dans un quartier résidentiel à Nantes à l’ouest du pays.  Placé en garde à vue en compagnie de la sœur de Troadec, le suspect a dit aux enquêteurs avoir tué les deux parents et leurs enfants en raison d'un différend sur un héritage mal partagé. L'enquête sur la disparition de cette famille, qui tient la France en haleine, avait connu hier dimanche un nouveau rebondissement avec le placement en garde à vue de la sœur de Pascal Troadec et de son mari. Ils avaient déjà été entendus pendant près de 21 heures au début de cette affaire. Des résultats des investigations techniques et scientifiques ont de nouveau mis les enquêteurs sur la piste de ces deux membres de la famille après la découverte de traces génétiques appartenant au beau-frère dans la maison de la famille Troadec et dans la voiture du fils, retrouvée à une soixantaine de kilomètres de là.
La piste d'un différend familial sur le partage d'une possible importante somme d'or était alors sérieusement étudiée par les policiers.

Somalie : 110 décès en 48 heures à cause de la sécheresse
l Quelque 110 personnes sont mortes dans le sud de la Somalie des conséquences de la sécheresse, a annoncé hier dimanche le Premier ministre. «Environ 110 personnes sont mortes ces 48 dernières heures à cause de la  sécheresse et de diarrhées sévères dues à l'eau dans les régions du sud de la Somalie, en particulier dans les régions de Bay et Bakool», a indiqué Khaire. Les autorités locales du village d'Awdiinle, dans la région de Bay, ont annoncé qu'au moins 69 personnes, la plupart des enfants et des personnes âgées, étaient décédées de diarrhées causées par l'eau. «Il n'y a pas de médicaments et la maladie est maintenant devenue une épidémie», a déclaré un responsable local de ce village, situé à 30 km de la capitale régionale Baidoa. «C'est à cause de la sécheresse qui a provoqué une pénurie généralisée d'eau. Nous avons besoin de l'aide des agences humanitaires», a-t-il ajouté. La Somalie a décrété fin février dernier «catastrophe nationale» la grave sécheresse qui ravage le pays et menace environ trois millions de personnes, selon les ONG. La Somalie est, avec le Yémen et le Nigeria, un des trois pays au bord de la famine, déjà officiellement déclarée au Soudan du Sud où elle touche 100 000 personnes. Plus de 20 millions de personnes risquent de mourir de faim dans ces quatre  pays. La dernière famine en date en Somalie, en 2011, résultat d'une grave sécheresse dans la Corne de l'Afrique aggravée par le conflit avec l'insurrection islamiste shebab, y avait tué 260 000 personnes.